Aux petits mots

Silvia Cramer: conseils en écriture jeunesse
« Où trouver des idées pour un conte?Sur quoi vais-je bien pouvoir écrire? »

Le conte merveilleux: quelques définitions

23septembre

Le conte merveilleux est un récit qui relate les aventures d’un personnage ou d’un groupe de personnages, qui évoluent dans un monde appartenant au merveilleux*.

Un univers indéterminé
Le conte n’est situé ni dans le temps (« il était une fois… »), ni dans l’espace  (« dans un pays lointain… »), ce qui lui permet de s’adapter aux temps et aux sociétés. N’importe quelle jeune fille peut s’imaginer être la princesse, tout jeune garçon peut s’identifier au chevalier.

La magie
L’essence du conte réside dans les aventures qu’il raconte et son caractère magique, qui permet au lecteur d’échapper aux contraintes et à la monotonie du monde réel.
On met donc l’accent sur la magie, qui surprend et enchante le lecteur : les objets et les lieux sont plus grands que nature, ils détiennent des pouvoirs, sont dotés d’une âme.

Les personnages
Qu’ils soient magiques ou humains, les personnages sont généralement simples et unidimensionnels (les gentils sont totalement gentils, les méchants totalement méchants). Souvent, ils sont uniquement définis par leur rôle dans l’histoire ou par un surnom qui les caractérise (le Roi, le Prince, la Princesse, Cendrillon, Peau d’âne …). Le passé et la psychologie des personnages n’a pas d’importance, puisque l’intérêt du récit réside dans l’action et dans son caractère merveilleux.

Le public
Le conte merveilleux est un récit simple et accessible à tous. Il s’adresse généralement aux enfants, mais pas toujours. Si fin en est généralement heureuse, il arrive que les héros subissent des violences décrites sans détour et trouvent même parfois la mort (Le petit chaperon rouge).

Les rôles : divertir et faire la morale
Le but premier du conte est d’amuser. Les aventures invraisemblables, les personnages colorés, les lieux imaginaires, la perfection de l’amour, tout permet au lecteur de s’évader de la banalité (ou des difficultés) du quotidien.

Mais le conte est aussi le miroir des faiblesses humaines. Il a un rôle moralisateur. Dans les contes pour enfants, les principales idées abordées sont: les monstres et la peur d’être dévoré, les cauchemars, la hantise de se retrouver seul au monde ou d’avoir faim, …

En s’identifiant au héros, l’enfant se rassure et en tire des leçons pour sa propre conduite.

*Le merveilleux
Il se base sur l’interaction d’êtres et d’éléments surnaturels, dans un monde magique. Ce monde est régi par des lois différentes de celles de notre monde réel : les choses et les gens ne se comportent pas comme chez nous (les êtres et les objets ont des pouvoirs surnaturels, les animaux parlent, la sorcellerie et les métamorphoses sont monnaie courante,…).
Ainsi, dans le monde merveilleux, tout est possible: une citrouille peut se transformer en carrosse, on peut voyager à cheval sur un rayon de lune, une jeune fille peut dormir cent ans sans prendre une seule ride, puis se réveiller grâce à un baiser, etc.

Liens sur le conte:

http://expositions.bnf.fr/contes/

http://www.cafe.umontreal.ca/genres/n-conte.html

Contes en ligne:

http://www.contes.biz/

http://feeclochette.chez.com/

http://grandquebec.com/legendes-du-quebec/

http://www.dark-stories.com/conte.htm

« Où trouver des idées pour un conte?Sur quoi vais-je bien pouvoir écrire? »
Un Commentaire à

“Le conte merveilleux: quelques définitions”

  1. Avatar décembre 20th, 2012 at 11 h 11 min saleh ben amar Says:

    merci pour ces informations précieuses


Le courriel ne sera pas publié

Exemple

Votre Commentaire: